Ambiance automnale au jardin

autumn garden photo
Automne au jardin

Le pommier des voisins a remplacé les cerises, les noisettes grignotées sont tombées sur la pelouse… pas de doute, c’est l’automne ! Liste des choses à faire et des petits plaisirs à déguster pour se préparer au jardin.

Dans un premier temps, armez-vous d’un râteau et ramassez toutes ces belles feuilles dorées. Elles enrichiront votre compost. Le mien peine tellement à se remplir… Une statistique m’a frappée récemment : pour 90 % de déchets organiques apportés à votre belle compostière, seul 1% du volume en sortira sous forme d’humus nourricier. Il va en falloir manger des soupes, éplucher des légumes et recycler du carton pour arriver à ses fins…

J’ai aussi un peu triché en acquérant un broyeur de feuilles. Comme la saison est idéale au jardin pour sortir le sécateur (adieu tiges de framboisier rabougries !), je me suis retrouvée avec quantités de branchages inesthétiques dans un coin de jardin. J’ai donc cassé la tirelire, et voici un faiseur de paillage et un alimenteur de compost très efficace. Un conseil : prévenez aussi les voisins de votre achat, ils seront ravis d’amener leurs déchets de taille et de repartir avec leurs écorces broyées.

Et comme jardiner, c’est prévoir, il a fallu que je me creuse la tête pour accueillir les futurs bulbes printaniers. Oui, c’est en automne que jonquilles, tulipes et crocus se prévoient, tandis que les frondaisons se couvrent d’or et de pourpre. Cette envolée lyrique passée, il a bien fallu creuser la terre, planter dans le bon sens les bulbes, cormes et griffes et arroser. Grandeur et décadence.

Côté petits plaisirs, je prévois une virée de fashionista jardinière en me rendant dans cet immense temple de débauche qu’est Famiflora. Amoureux des lettres, je vous suggère la lecture de leur page internet en français, c’est très rigolo. Merci la traduction automatique… Quoiqu’il en soit, mon objectif ne sera pas grammairien, mais strictement botanique : il me faut un arbuste ou un petit arbre pour égayer un coin de jardin tristoune. L’automne est idéal pour planter la bête, mais aussi pour vérifier son feuillage et/ou sa fructification à cette période. Je rêve du beau panaché du cornouiller de Sibérie, ou du jaune doré de la spirée « Goldflame ». A suivre…

Dernier plaisir (coupable), le plaisir de retrouver le jardin après l’été. Plus de fumées de barbecue intempestives, de jeux d’enfants (souvent les miens, j’avoue) bruyants… Non, la pelouse est encore jonchée de pistolets à eau, les oiseaux chantent sans être importunés, ma tasse de thé fume tranquillement dans mes mains… Oui, l’automne est là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>